Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par BP

 

                                                                                                           Img2855

 

                                                                    

Je me souviens,
 sur le chemin de Saint Jacques,
entre  Saint Urcize et Moissac
du 8 au 21 mai 2011

 

                                                                         C’est en décembre 2011 que je m’acquitte 

                                                                         enfin, du carnet de bord de notre périple

                                                                         Commencé le dimanche 8 mai avec Jean,

                                                                         Yolande et moi-même, accompagnés de Mario,

                                                                          sur le chemin de Saint Jacques,

                                                                          entre Saint Urcize et Moissac.

 

 

 

 

Pour Jean et Mario, départ de Mareuil, « au petit jour, dans le matin bleu… », Camion chargé la veille .Pour Yolande et moi, c’est après la cérémonie du 8 mai au monument aux morts de Saint Germain, mais avant "» le pot de l’amitié ». Jonction au camping de Moissac, tenu par le Tartare peu bavard…mais aux nombreux tatouages, et nous laissons camion et van que nous retrouverons à la fin du périple .Arrivée chez Françoise à Saint Urcize vers 20h30. Cette journée de logistique est incontournable, elle est longue et fatigante : pour jean, + de 750 km, avec arrêt une première fois à Saint Urcize pour laisser Mario et ensuite,  descendre vers Moissac, et pour nous de Bordeaux, 400 km  env. Mais l’accueil chaleureux et plein de gentillesse ( oui, oui …) de Françoise , ancienne collaboratrice de Jean au Val Mandé , nous fait  vite oublier  tous ces allées et venus : installation rapide , apéro copieux accompagné de charcuteries locales , un régal , jambon « fricandeau » , saucisses cuites , rôti de bœuf à l’aligot….le tout arrosé d’un bon Marcillac , cru rustique du Rouergue…. et final avec ronde des fromages de l’Aubrac , du Cantal , et d’Auvergne , suivis’’ de fraises au champagne’’…..tout ce qu’il faut pour passer une bonne nuit ( !!!!) et entreprendre une rando de 12 jours de marche …..Nous accompagne dans cette belle et bonne  soirée auvergnate, Geneviève, l’amie de Françoise. Toutes deux nous content le village de leur enfance, la rudesse de la vie dans cet Aubrac reculé et l’attachement qu’elles ont à ce lieu un peu perdu mais qui sait, oh combien, résister au temps, nous en aurons la confirmation avec notre visite du lendemain.

 

. Img2792

 

                                     Bernard, Geneviève, Jean et Françoise

                                         Yolande  prend la photo

Lundi 9 mai

 

Avons décidé de rester toute la journée avec Françoise pour découvrir avec elle Saint Urcize et ses environs, Mario se remettant de son voyage   dans un pré en terrasse.  Découvrons donc ce joli bourg  aux maisons de toits de lauzes , la maison de Marcel , la mairie , l’église au clocher fortifié , les ruelles aux escaliers ornés de brassées de lilas en fleur…….le tour est complet et nous savons tout de Saint Urcize et de ses habitants , car , comme disait Hermine , ma grand –mère : «  les mouches ne risquent pas de lui faire sur les lèvres !!!! » ; mais c’est vrai qu’il y a tant à dire et tant à voir dans ce vieux village……

Invitation  Chez Remise, l’as de l’asticot, le seul restaurant  du lieu : ambiance et décor de pécheur, bonne table ou Françoise a ses habitudes.

 

L’idée de faire suivre la voiture jusqu’à Moissac nous taraude depuis déjà pas mal de temps .En évoquant simplement ce souci à notre hôtesse,  c’est avec gentillesse que Françoise nous propose, tout en visitant la région, de nous conduire jusqu’à Espalion, soit 2 étapes, et d’y laisser notre véhicule. Malheureusement, la mairie d’Espalion ne désire en aucun cas de nous accueillir avec  «  un quoi, un mulet ???? ». Aussi, nous nous rabattons avec bonheur sur le gîte  d’étape de Saint Côme d’Olt.

 

Retour à Sainte Urcize par Laguiole, l’abbaye de Bonneval : incroyable rénovation  du lieu laissé en ruines à la Révolution, communauté de 29 religieuses, ayant de 30 à 101ans et une spécialité : le chocolat. Visite de la petite église de Latrinitat avec escalier extérieur montant au clocher à peigne et passant au dessus d’une entrée couverte appelée «  le caquetoir » .Salut au monument aux morts, honorant le clairon Rolland, natif du lieu et héro de la bataille de Sidi Brahim : sonne la charge et non la défaite comme demandée : la bataille est gagnée et Abdelkader fait prisonnier……… !!!!! Nous nous retrouvons perdus dans la campagne, devons faire un  demi tour, chaotique ……dans une lumière dorée et au milieu de parterres de violettes et de narcisses et accompagnés du chant lancinant des grillons : magnifiques paysages d’Aubrac, aux nombreux bosquets de bouleaux.

Apéro chez Geneviève, l’amie de Françoise, et, en direct, vêlage d’une vache dans le pré voisin. Soirée « restes » et couchage ; fin de cette belle et grande journée dans ce beau mais pauvre Aubrac, car comme dit le proverbe : «  Isère et Lozère : 2 pays de misère. »

 

  Img2834

 

 

Eglise de Latrinitat : clocher à peigne    et    caquetoir

 

 

 

 

 

                                                         

Mardi 10 mai,

 

Grande date, s’il en est !!!!  Et  c’est notre départ .Françoise nous prévoit grand beau temps pour la journée, car «  aucun nuage au Trou de Madame ». Il est 9h15, quittons Saint Urcize, bâtage sans problème.

Pose café, 10h30, dans les bois, et repartons vers Aubrac, en bord de route, les vastes étendues des pâtures étant fermées, les troupeaux ,  nombreux en cette saison , ne nous permettant pas de couper à travers champs , gardés par quelques taureaux  pas toujours très engageants…..Traversons Aubrac , veillé par sa  belle tour des Anglais et arrivons  vers 16 h à Saint Chély ; petite  mise en jambes de 22 km . Installation au gîte communal aux portes qui claquent : 13€/p .Installons Mario dans une pâture communale pas très bien clôturée : visite d’un âne et de 2 juments, d’où bagarre, et obligation  de séparer les uns des autres et de refaire la clôture…….Dîner au gîte en compagnie de pèlerins, dont une japonaise

 

 

 

  Img2873 0001

 

 

Mercredi 11 mai,

 

 Saint Chély – Saint Côme d’Olt

 

8 h : automatismes déjà bien huilés ,   répartissions des taches bien organisées, bâtons face au gîte et sortons du  village par un magnifique pont  sur la Boralde, avec belle montée en forêt ; journée très agréable , sans problème majeur , et 21 km pour atteindre Saint Côme d’Olt , où, après avoir laissé Jean et Mario en pâture , et Yo au  vieux gîte , je pars avec ma voiture vers Vizelles , d’où je reviens en  stop, il fait encore très chaud , et j’ai quelques frayeurs car la circulation dans ce coin est particulièrement rare : je fais un bon bout de chemin grâce à la gentillesse d’une jeune archi  en parcs et jardins qui porte un appel d’offre à la mairie d’Estaing. Repas au gîte

 

 

 

 

 

 

                                                                  petit pont à Stcome d'olt

 

       

 

                                                                 Pont sur la Boralde          

 

Jeudi 12 mai,   et Ben a 35  ans… !!!! ,

 

Départ de Saint Côme vers 8h15. La matinée est délicieuse et le soleil semble s’être levé plus radieux qu’à l’ordinaire. Beaux champs de coquelicots  sur  le chemin  d’Espalion , et  traversée de la ville par de belles allées ombragées le long du Lot , sous l’œil  bienveillant du château fort de Calmont  d’Olt , qui domine la ville du haut de son piton basaltique ; ce  castel  fut édifié entre le X1 ème et XV ème siècle . Empruntons de vielles ruelles    , et Mario ne passe pas inaperçu tant ses fers sonnent sur  les pavés de grès .Passage au pied de l’ancien palais de justice du 16 ème, laissons sur main droite le Pont-Vieux aux 4 arches, construit en 1060 et classé dès 1888………….N’avons pas pu rendre hommage à messieurs,  Rouquayrol et Denayrouze, les inventeurs du scaphandrier autonome, natifs de cette localité sympathique.

A la sortie de la ville, pose café, thermo, sucre et petits gâteaux à disposition : merci pour la délicatesse.

Marquons l’arrêt  devant le puissant château d’Estaing, propriété de Giscard d’Estaing et demeure de l’illustre famille qui donna à l’histoire du Rouergue et à celle de France de nombreux militaires et religieux célèbres, le premier d’entre eux, Dieudonné d’Estaing, héros à Bouvines et sauveur de Philippe Auguste……..Mais nous ne visiterons pas, Giscard n’étant pas la !!!!!! Achats en superette pour notre pique nique et notre dîner, et repartons en bord de Lot, en recherche d’un endroit ombragé, avec table et bancs, ce que nous trouvons…………………

Arrivée  sous pluie fine, après 9 h de marche, au gîte équestre  le Radal de Golinhac :  ardoise d’accueil : Poitevin ( + mulet) . Nous retrouvons un groupe de 7  filles qui finissent le chemin aujourd’hui. Avons croisé dans la journée un couple de Suisses revenant de Saint Jacques et rentrant chez eux après 9 mois d’absence !!!..il y a du monde sur le chemin !!!!!Apéro dehors et dîner dedans, la nuit est sereine, et  Mario a un bon parc.

 

                                                                                                                      Img2885

  Img2878

 

 

Gentils coquelicots, mesdames !!

 

                   

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article