Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Agnès de Libourne

 

  1

 

 

 

Entre Berry et Bourbonnais

 

 

 

  2

 

Mars 2012

 

Nous sommes 7 pèlerins honnêtes et courageux : il y a Guillaume, Bernard et Yolande, Agnès, Françoise et Bernard, Jean et bien sur le porte bagages MARIO.

Le parcours que nous allons effectuer a été modifié pour tenir compte de plusieurs paramètres : le nombre de randonneurs, les places dispos en gites, l’inégalité de notre préparation, la période avant saison…ainsi ,nous aurons un peu de goudron mais le parcours est paisible et romantique ..Le fait d’être ensemble compensera largement les petits désagréments ……

 

Etape 1-  Lundi 26 mars – MONGIVRAY – LA BERTHENOUX – 18 kms

 

Après les préparatifs habituels, tare des bagages, bâtage de Mario, nous partons le lundi 26 mars à 11 heures de la ferme de Mr Robin (vente de fromages) –le pont MONGIVRAY(3 km au nord de La Chatre dans l’Indre).

 

Nous passons sur le pont romain puis devant le château transformé en mairie. Après la pause café, nous devons dévier notre route et prenons un petit pont de bois mal entretenu  dont les traverses pourries s’affaissent au passage de Mario. Un peu plus loin près d’un moulin, où George Sand a séjourné nous dit-on,   nous devons faire un détour, pour éviter un escalier que Mario ne peut pas emprunter, et franchir un  cours d’eau. Mario n’est pas  décidé mais finit par obéir aux injonctions de son maître qui aura droit à un bon bain de pieds.

 

Après le déjeuner à 12 h 35 à NOHANT,  casse-croute sorti du sac sur la place de l’église, nous allons, grâce la diligence de Lydia, visiter la demeure de George Sand (durée de la visite 50 mn). Nous sommes accueillis par une guide très agréable qui,  tout en nous décrivant la demeure,   nous parle de la vie du poète avec enthousiasme et précision. La visite est très intéressante, l’endroit très bien sauvegardé.

 

Nous repartons vers 15 h 30 en passant par le village de ST CHARTIER près du château des « Maitres sonneurs », surplombons la Vallée Noire pour arriver à 18 h 15 au village de LA BERTHENOUX au gite municipal où nous nous installons.

Nous dinons à l’unique restaurant du village faisant office de tabac-presse. On s’enquiert de trouver du pain pour le déjeuner du lendemain mais le 1er boulanger est à 3 kms. L’hôtelier nous procurera bien volontiers du pain. Le repas est appétissant, bœuf bourguignon au menu.

 

  3 6854                                                          

 

 

Château des Maîtres Sonneurs

St Chartier

Pont romain

Vallée noire

Demeure de George Sand

 

 

 

Etape 2 -  Mardi 27 mars –– LA BERTHENOUX –  CHATEAUMEILLANT  - 28 kms

 

45 mn sont nécessaires chaque jour pour le bâtage de Mario. Nous sommes prêts à 9 h. Certains n’ont pas très bien dormi. Départ tranquille, pas de visite prévue. Nous nous arrêtons à THEVET ST JULIEN pour boire un café à « l’hôtel restaurant du Berry », très pittoresque ; Le café est bon.

 

A la boulangerie on achète quelques viennoiseries pour compléter le petit déjeuner et le pain pour midi ; Guillaume se laisse séduire par  « le pain béni », galette du pays ; on peut s’en procurer toute l’année.

On en profite pour faire les courses de midi à la boucherie-charcuterie du lieu.

Il  fait très beau, paysages composés de  cultures céréalières et pâturages. A 12 h 30, nous nous arrêtons pour déjeuner dans le petit bourg de MONTLEVICQ à proximité d’un château et d’une église. Nous repartons vers 14 h 15 après une sieste réparatrice et un café au café-restaurant du village. Nous y rencontrons le maire du village et les quelques habitués du bistrot que Jean connaît et qu’il salue. Jean et Mario sont en en effet des habitués des sentiers des maîtres sonneurs.

 

Nous atteignons CHATEAUMEILLANT vers 17 h où nous logeons dans un gite communal en bordure de l’étang « Merlin ». Le gite n’est pas ouvert ; on a oublié que nous venions. Ce n’est que vers 18h 30 que l’employée de mairie nous apporte les clés de nos chambres. Le coin  est tranquille et reposant. Nous sommes seuls dans le gite quelque peu mal équipé mais très propre.

 

Bernard F, Yolande  et Agnès font les courses à l’Intermarché de CHATEAUMEILLANT et s’autorisent un retour en taxi , récompense bien méritée après 30 kms de marche ; il n’y avait pas beaucoup de volontaires ce jour là pour effectuer  2 kms supplémentaires pour aller faire les courses.

Nous prenons le repas dans l’étroite cuisine ; au menu pâtes et steak. Jean nous affirme que nous serons plus performants le lendemain. Nous dégustons un château « Margaux » 2005.

 

Chaque jour un espace herbeux est réservé pour Mario ;  nettoyage des cuirs et mise en place de la clôture + portage de l’eau s’imposent. C’est grâce à ces délicates et nécessaires attentions que Mario nous gratifie de ses services. Il fait  partie intégrante du groupe et chacun de nous, méfiant au début, lui donne un peu de son affection.

 

 

  79

 

 

Etape 3 -  Mercredi 28 –  CHATEAUMEILLANT  -  SIDAILLES -  23 kms

 

Départ à 9 h comme à l’accoutumée ; Cela permet de profiter de la belle lumière et de la fraicheur du matin, de faire une étape un peu plus longue avant le repas de midi.

 

Nous faisons notre pause café - c’est devenu une habitude - et quelques courses pour le repas de midi. Nous nous arrêtons chez le meilleur boulanger de la ville pour acheter viennoiseries et pain pour midi. Nous n’oublions pas le pain aux graines de céréales dont Yo est friande.

 

Nous quittons CHATEAUMEILLANT à 9h 30. Aléas du mercredi matin : une hésitation sur l’itinéraire à emprunter dans le début du parcours -  doit on passer sur le pont ou sous le pont, mais quel pont… ?-  nous fait perdre un peu de temps et allonge le circuit. Nous sommes pourtant bien équipés en GPS, cartes et boussoles en tous genres.

 

Le temps est toujours très beau, on enlève très vite les doubles épaisseurs. Il a gelé cette nuit et la différence de température est importante, (20 à 25 °) dans la journée. Cette partie du parcours est romantique, nous traversons une forêt jusqu’à ST SATURNIN petit village en bordure de nationale.

 

Françoise éprouve quelques difficultés pour marcher,  aussi,  vers midi, Jean décide d’aller chercher à pieds le véhicule de Bernard resté à SIDAILLES distant d’environ  8 kms ; il ne trouvera personne pour le prendre en stop. Les aspirants muletiers , Guillaume et Bernard P, prennent le relais. S’acquittant très bien de leur tâche ils nous emmènent jusqu’à MOULIN FOULET où  un aimable agriculteur nous invite à rejoindre un petit étang, havre de paix entouré de magnifiques saules pleureurs, pour y déjeuner.

 

Notre hôte nous propose très gentiment de  l’eau pour Mario. Il reste très discret, nous observant avec bienveillance. Agnès ose une conversation avec notre hôtesse fortement handicapée. Elle évoque avec elle son plaisir de jardiner, lui parle de sa famille et de sa vie paisible mais monotone surtout l’hiver, de  la désertification dans les villages du Berry et  de  la désaffection des sentiers des Maîtres Sonneurs. En effet, depuis quelques années les randonneurs  y sont de moins en moins nombreux.

 

Bernard F , Françoise et Guillaume nous quittent. Guillaume nous laisse avec regret, rappelé par  ses obligations professionnelles et familiales. Il prendra ce soir le train à ST AMAND MONTROND  pour rejoindre la capitale. Le reste du groupe reprend la route à 15 h 30 . Après  9 kms, nous arrivons chez  Jacques Deforge, chambre d’hôte  au lieu-dit « Chezelles » près de SIDAILLES.

                                              

Nous mangeons au gite le repas que le traiteur nous a préparé  - Blanquette de veau accompagnée  d’une bonne bouteille « Pont St Martin » 2005 -.

 

         10                         11
Etape 4 -  Jeudi 29 –  SIDAILLES – PREVERANGES - 14 kms           

 

Debout comme d’habitude à 7 h, nous prenons un délicieux et copieux petit déjeuner à la table d’hôte,  amoureusement servi par les propriétaires du lieu. Nous prenons la route à 9h 15 dans les brumes matinales.

 

Nous pouvons partir sans nous presser pour une très courte marche. Ici, on prend un raccourci pour éviter le sud du circuit. Nous passons près des étangs de SIDAILLES ; beaux pâturages entourés de petites haies. Quelques kms plus loin, nous passons dans des sous-bois romantiques et des paysages bucoliques. Nous longeons le cours d’eau « La Joyeuse » et passons près d’une maison où George Sand a séjourné nous dit le  propriétaire du lieu. Nous nous  arrêtons à 12h 30 pour partager le casse-croute que Bernard F a pris soin d’acheter la veille.

 

Nous arrivons à 15 h à PREVERANGES  (village de 500 habitants jumelé avec PREVERENGES en Suisse distant de  500 km) et prenons possession du gite communal situé dans le village . Nous assistons pour la première fois au nettoyage des cuirs. Les volontaires Jean et Bernard P ont été nommément désignés et s’acquittent très bien de leur tâche. Bernard F rapatrie son véhicule laissé à SIDAILLES.

Nous en profitons pour visiter l’église St Martin dont le chœur du 13ème siècle forme la partie la plus ancienne. Le clocher date du 16ème siècle.

 

Nous dinons au restaurant « La Biaude »,dans un décor années 60,  tout aussi bucolique que les sentiers que nous venons de traverser ;  au menu Tarte à l’andouillette,  Coq au vin, Tête de veau, (spécialité du lieu et meilleure tête de veau du Berry) et vin de pays.

 

Jacques, le tenancier,  joueur d’accordéon émérite, est heureux de nous faire partager sa passion et nous joue des airs connus et entraînants. Egalement, bon raconteur de blagues , il nous gratifie de quelques unes de son répertoire.

Seuls clients ce soir là,  nous passons une très bonne soirée et rions beaucoup. Bonne adresse à recommander.

 

 

 

  121315 

 

 

Etape 5 -  Vendredi 30 –  PREVERANGES -  LA MOTTE FEUILLY - 33 kms

 

Nous partons un peu plus tôt dès 8h 30 ; ce sera l’étape la plus longue : gués, bocages, traversée de Ste  Sévère avec l’évocation de « jour de fête » de Tati. Nous passons par le très petit village de Bétous où se côtoient Belges, hollandais, espagnols, retraités parisiens et franchissons le mont « Magnoux » point culminant du Cher à 504 m d’altitude, - tout de même !!!!-.

 

A la pause café de 10 h 30 après 9 kms de marche, c’est la fin de la rando pour Agnès  contrainte d’abandonner sur blessure.  Bernard F et Françoise qui ont préféré prendre la voiture ce jour là viennent à son secours. Nous nous retrouvons tous pour déjeuner  à 14 h au bas de Ste Sévère (23ème kms).

 

Bernard  F prend le relais de Yolande qui s’octroie une demi-journée de repos pour visiter Ste Sévère avec Françoise et Agnès ; Les hommes poursuivent la randonnée et rejoignent le gite à 18 h. Là le gite d’étape communal est un ancien internat.

 

Nous y faisons le repas du soir, huitres de l’Ile d’ Oléron achetées par Bernard F sur le marché de CHATEAUMEILLANT le matin, poulet et pâtes. Nous nous couchons tôt comme d’habitude pour un repos bien mérité.

 

 

                 18                                                                                                                    

 16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etape 6 -  Samedi 31 – LA MOTTE FEUILLY - MONGIVRAY - 14 kms 20

 

Dernier jour ;  nous poursuivons, toujours sous le soleil, jusqu'à MONGIVRAY, avec la traversée de LA CHATRE (sous préfecture de l’Indre) où nous ne nous arrêtons pas. A 13 h, nous prenons le dernier casse-croute avant de rejoindre la Ferme de Mr Robin pour le retour.

 

C’est la fin de cette belle randonnée  de 130 kms  dans une ambiance familiale et gaie, des paysages merveilleux et une certaine douceur de vivre.

 

Nous disons bravo aux aspirants et aides  muletiers Guillaume, Bernard F et Bernard P, à Yolande,  Françoise et Agnès pour la préparation des petits déjeuners et des 2 repas du soir. Merci à Mario qui a rythmé  notre marche quotidienne et sans qui  nous aurions dû porter nos lourds sacs à dos.

                                           

Grand merci à Jean, muletier au long cours et Grand Organisateur   de notre randonnée.

 

Merci à Marie-Jeanne pour sa gentillesse et son  accueil chaleureux au départ et à l’arrivée, à THESEE LA ROMAINE.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article