Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par randomulet

Ce matin, le ciel m’a regardé de sa hauteur. En ce moment, il se teinte de gris, une tendance stable même si en fin de semaine il jaunit un peu en se faisant violence. Le ciel aime bien faire des farces à tous ceux qui y croient comme à ceux qui n’y croient pas ; il est comme cela le ciel !

Hier, Richard m’a proposé un bardot, un jeune de 4 ans sans grande queue ni longue crinière avec un cul bien arrondi et un garrot plus large que celui d’une mule. D’une robe claire, d’une taille inférieure à celle d’un vrai mulet, des jambes droites, il porte des oreilles plus courtes. Il n’est pas aisé de distinguer un bardot d’un mulet. Tous deux sont des animaux hybrides. Le premier provient des amours accidentelles d’une ânesse et d’un cheval tandis que le second est le fruit d’un croisement d’une jument et d’un âne.

 

une bardote

 

tête de mule:Mustang de la Richardière dit Mario
Mario :un vrai mulet

Ces animaux sont stériles et possèdent un nombre imper de chromosomes (63), ils ne peuvent donc pas se reproduire. S’il est difficile de différencier un bardot d’un mulet, il est néanmoins vrai que le bardot représente l’anomalie, tant ses qualités sont nettement inférieures à celles du mulet. Depuis l’Antiquité, l’homme a privilégié et a favorisé l’émergence du mulet ou de la mule, même si à une certaine période du Moyen Âge l’Église a réprouvé fortement cette union contraire aux bonnes mœurs. Cela n’a pas empêché les grands prélats de monter des mules ! Les destriers étant réservés aux conquêtes guerrières et aux fringants cavaliers.

 

voici un fringant bardot

Le bardot n’est que rarement produit volontairement. Réputé peu rentable et donc peu apprécié, sa naissance relève le plus souvent de l’accident de pâture. Aucune association ne s’est jamais constituée pour défendre la production ou l’utilisation de ces animaux hybrides. Il ne bénéficie pas d’une grande cote d’amour auprès des gens de cheval puisque sa réputation de n’avoir ni la force du cheval ni le caractère placide de l’ânesse est largement reconnue. On dit également qu’il est moins rustique que le mulet.

mulet bâté
Mario dans les Vosges, Chargé comme une mule

On dit aussi que le mulet est une tête de mule, ce qui, je puis vous l’assurer, est un peu exagéré. Il a certes du caractère et prend tout le temps de réfléchir avant de se décider. Il est courageux et intelligent.

« Le bardot est moins résistant et de santé plus fragile que le mulet. On dit aussi qu’il est rarement plus grand que sa mère ânesse et même souvent plus petit. Ses formes sont plus ignobles, sa tête est plus étroite et plus longue, les oreilles moins longues sont mal placées, l’encolure plus mince, le dos plus voûté, la croupe plus tranchante. Il est moins fort que le mulet et il est, dit-on, un tantinet vicieux. Vous le voyez, on ne peut avoir aucun intérêt à produire un tel animal. » C’est en tout cas ce que déclare dans un précis d’un Cours de multiplication et de perfectionnement des principaux animaux domestiques le sieur Louis-Furcy Grognier, directeur de l’École nationale vétérinaire de Lyon vers l’an 1820.

 

tout en élégance

 

ne pas oublier la rate qui s'dilate

Le comique troupier Ouvrard aurait pu adapter sa chanson : « Il n’est pas bien portant, il a la rate qui s’dilate, il a le foie qu’est pas droit, il a les jambes pas trop droites, etc. »

Voilà pourquoi les Égyptiens, puis les Romains ont favorisé l’élevage des mulets en les faisant transiter par le Maghreb, puis l’Espagne pour rejoindre avec bonheur la France. Les mulets, les mules ont su faire la renommée du pays des Deux-Sèvres et de la région de Melle.

dans la Gâtine

 

sur les chemins...

Ayant tant à faire avec un seul mulet, je ne vois pas pourquoi et comment, avec un certaine avancée dans l’âge, je prendrais en charge un tel animal.

Et puis, beaucoup de travaux de bricolage, d’occupations diverses et variées, des engagements associatifs, des préparations et des accomplissements de marches et de randonnées ne me permettent pas de m’occuper d’un bardot.

Si en revanche vous êtes curieux et preneur je vous communiquerai la rue du gars Richard chez qui vous pourrez admirer la plus belle collection de phalères que je connaisse.

de si belles plaques muletières (à double usages?)
de si belles plaques muletières (à double usages?)
de si belles plaques muletières (à double usages?)
de si belles plaques muletières (à double usages?)
de si belles plaques muletières (à double usages?)
de si belles plaques muletières (à double usages?)
de si belles plaques muletières (à double usages?)
de si belles plaques muletières (à double usages?)
de si belles plaques muletières (à double usages?)

de si belles plaques muletières (à double usages?)

Maintenant que ma petite roulotte est terminée et que le jaune et le vert s’amusent en contre-jour, je m’en vais retrouver George Sand à Gargilesse et flâner un peu avec Mario le vrai mulet, le long de la Creuse.

 

 

 

roulotte pour un gentil cheval
la petite roulotte est terminée: roulez jeunesse!

 

Jean, du pré de Basfer.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BYP 04/03/2019 10:10

Ces infos sur le bardot nous manquaient , en effet !!!! MERCI
Et dommage pour lui : il ne connaitra pas les chemins de la Douce France ....!!!!
En te souhaitant une belle rando en Creuse
Byp Byp

Au Coeur de Marie 27/02/2019 18:35

Merci pour toutes ces précisions fort intéressantes. La roulotte est pour dormir durant les périples ou pour décharger Mario?
Douce fin de journée. Marie de la Baie de Somme

randomulet 12/03/2019 11:16

Merci Marie de ton message,
Sais tu que je me rends en Picardie du coté de Doullens en Juin? Tu pourrais y faire un saut ;ce n'est pas très loin de St Valéry sur Somme.
Bises Jean