Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par randomulet

NEW LETTER  OCT 2017   Lettre à Mario.
NEW LETTER  OCT 2017   Lettre à Mario.
un mulet sur le chemin de Compostelle
sur un chemin de Compostelle

Mon cher Mario,

En ce début d’automne 17, j’ai grand plaisir à t’envoyer cette missive, ne serait-ce que pour fêter ton anniversaire, avec un peu de retard je l’avoue, puisque tes 17 ans sont connus depuis le mois d’avril !

mulet
à la pause dans les Charentes.

 

regard d'un mulet
Nous irons vers la rivière.

 

Un mulet pour vivre ensemble...

Et puis, j’en profite aussi, comme c’est l’usage dans les milieux auto branchés très urbains soucieux de faire « du partage »et du pseudo « vivre ensemble »sans que cela ne leur coûte, pour te dire mon cher compagnon ce que je n’ai pas pu ou voulu te dire lors de nos longs voyages côte à côte. C’est parfois difficile de dialoguer avec toi ; d’abord, il y a le chemin qu’il faut suivre sans se tromper, le terrain qu’il nous faut sentir sous nos pieds et sabots afin de ne point trébucher, il y a toutes sortes d’embûches qu’il nous faut affronter sans compter les innombrables rencontres forts sympathiques d’ailleurs qui viennent troubler notre sérénité et notre complicité.Et bien sur il y a le langage non verbal !celui des coups de museau, d'oreilles ,de pieds, de coudes,de reniflage et de hu,hu,hum partagé par une bonne dose de bave sur les bras...

Un mulet pas toujours aux ordres!

Pourtant, nous avons toi et moi je le confesse, de nombreuses occasions de nous quereller. Ne serait-ce parce que l’un ou l’autre ne souhaite pas emprunter le même chemin, ou que tu trouves la sous-ventrière trop serrée ou (que d’un naturel très méfiant) tu trésailles au vol soudain d’un faisan en bordure d’un taillis. Tu sais, tu es parfois très pénible lorsque tu tires à hue et à dia sans aucune raison que je comprenne sur le champ. Pour être tout à fait honnête, je dois dire que cela n’arrive pratiquement plus et que tu as fait ces dernières années de formidables progrès .D’aucuns disent que tu es un bon mulet, en tout cas tu l’es devenu avec l’âge, l’habitude, l’expérience, la persévérance, la vaillance et la confiance .Avec tous ces compliments tu aurais pu te présenter à la présidence des conseils des mules poitevines dont tu es un digne représentant. Certains exégèses se plaisent aussi à penser que tu es un patrimoine vivant car tu le sais maintenant même si ta race n’est plus en totalement en voie d’extinction, il n’en demeure pas moins que l’on dénombre seulement une vingtaine de naissances par an. Je te le dis, mon Mario, tu pourrais très bien te présenter à la députation des mules : t’en vaudrais bien plus que certains, j’en suis sûr !

 

Mais suis-je distrait ? tu ne peux même pas voter ;tu n’as pas encore l’âge légal !alors ,comme tant d’autres ,il te faut attendre ton tour ,surtout continuer à te faire prendre en photos, ne rien faire qui puisse être trop critiqué, et peut-être porter un signe distinctif comme une écharpe rouge ,un chapeau, et surtout faire semblant de tout savoir en hâblant beaucoup. En cela, je crois qu’on ne pourra plus dire que tu es une tête de mule, puisque tu auras appris à hennir à tort et à travers en langue de bois.(eh oui!) Mais franchement, ne te presse pas, reste aussi longtemps comme tu es.

Un mulet tête de mule,peut-être,mais patrimoine vivant!
Un mulet tête de mule,peut-être,mais patrimoine vivant!
Un mulet tête de mule,peut-être,mais patrimoine vivant!
Un mulet tête de mule,peut-être,mais patrimoine vivant!
Un mulet tête de mule,peut-être,mais patrimoine vivant!
Un mulet tête de mule,peut-être,mais patrimoine vivant!
Un mulet tête de mule,peut-être,mais patrimoine vivant!
Un mulet tête de mule,peut-être,mais patrimoine vivant!
Un mulet tête de mule,peut-être,mais patrimoine vivant!
Un mulet tête de mule,peut-être,mais patrimoine vivant!
Un mulet tête de mule,peut-être,mais patrimoine vivant!
Un mulet tête de mule,peut-être,mais patrimoine vivant!

Un mulet tête de mule,peut-être,mais patrimoine vivant!

Mario, un mulet baladeur!

Te souviens-tu des temps anciens ? Des premiers voyages ? De ceux en montagnes ? De ceux Le long des fleuves, rivières et canaux ? De ceux accompagnés ou en solitaire ? De ceux pour le plaisir ou pour une juste et noble cause, pour l’étoile de Martin? Te souviens-tu de nos rencontres ? De nos belles rencontres avec Patrick, Joseph, Jean-Louis,Françoise et les autres? Dans le Cantal avec ton saut périlleux et ton double salto arrière dans le ravin, en Auvergne avec la buse qui tournoyait au-dessus de toi, dans le Berry avec l’accordéoniste de La Biaude, dans le Vercors avec le couple de loups de la cabane de Carette, en gironde avec la panique que tu fis lors de notre arrivée sur la rocade Bordelaise ?en Charente avec la rencontre magique du petit Vassili? le long de la Meuse avec le cheval Bayart (qui t’avait tant impressionné) sauvant les 4 fils Aymon du courroux de l’empereur ?

la cabane de Carette;Les loups ne sont pas loin.

la cabane de Carette;Les loups ne sont pas loin.

Un mulet de race sur tous les fronts
Un mulet de race sur tous les fronts
Un mulet de race sur tous les fronts
Un mulet de race sur tous les fronts
Un mulet de race sur tous les fronts
Un mulet de race sur tous les fronts
Un mulet de race sur tous les fronts
Un mulet de race sur tous les fronts
Un mulet de race sur tous les fronts
Un mulet de race sur tous les fronts
Un mulet de race sur tous les fronts
Un mulet de race sur tous les fronts

Un mulet de race sur tous les fronts

Un mulet sur le sable!
sur une étendue de sable dans le Pas de Calais

Tu as bien aimé, je m’en souviens (notamment à cause de certains traits de caractères ou de colères dignes d’un psychotique avéré,) les massifs montagneux. Maintenant, rien ne te rebute depuis que tu as voyagé dans les Pyrénées sur le GR 10, le Morvan en découverte du lac des Settons et des gués de la Cure, les Vosges avec la descente du petit Ballon, le Jura et sa plénitude des forêts , le massif central et ses interminables montées et descentes, les Ardennes et la très belle vallée de la Meuse…et tu ne dédaignes pas non plus les plaines : le marais poitevin et la ceinture des Hollandais, les baies de la Somme et de l’Authie et ta réception dans la petite cour de la mairie du Crotoy, le Pas de Calais et ses grandes étendues de céréales, le loir- et- cher que tu as parcouru cinq ou six fois je crois, la Mayenne où tu m’as jeté dans un chemin creux en m’écrasant le pouce du pied gauche, …

de multiples occasions de faire des rencontres et de voir des paysages.
de multiples occasions de faire des rencontres et de voir des paysages.
de multiples occasions de faire des rencontres et de voir des paysages.
de multiples occasions de faire des rencontres et de voir des paysages.
de multiples occasions de faire des rencontres et de voir des paysages.
de multiples occasions de faire des rencontres et de voir des paysages.
de multiples occasions de faire des rencontres et de voir des paysages.
de multiples occasions de faire des rencontres et de voir des paysages.
de multiples occasions de faire des rencontres et de voir des paysages.
de multiples occasions de faire des rencontres et de voir des paysages.
de multiples occasions de faire des rencontres et de voir des paysages.
de multiples occasions de faire des rencontres et de voir des paysages.

de multiples occasions de faire des rencontres et de voir des paysages.

Mario le légendaire mulet se rend à Cadaquès à la rencontre de Dali
un mulet rencontre Salvaror Dali

Te souviens-tu de Cadaquès et du sandwich au pâté donné par un jean-foutre près de la statue de Salvator Dali ? Des landes de Gascogne avec cette pluie drue qui n’en finissait pas ?du GR 46 et de notre houleuse rencontre avec l’ami Eugène que tu as fait valser autour de toi, licol tendu. Des Pyrénées encore avec cette soudaine neige à Iraty où tu ne pouvais manger que des pousses d’hêtre? De l’Aveyron et de la descente vertigineuse vers la rivière par un sentier de chèvres? De la Vézère et de son chemin creusé dans la roche ? De la longue et monotone traversée de la très morne plaine de Beauce ? De notre arrivée à l’institut Gustave Roussy à Villejuif en compagnie des petits enfants poussant leur pied à sérum? Des balades en Hurepoix avec le Rotary et ton box décoré/western à Villesavin ? De la sublime randonnée en région parisienne avec les personnels pénitentiaires où nous sommes allés de prison en prison ? Te souviens-tu de ta cellule à bois d’Arcy ? Et de ta remise de carte de détenu ?de cet élan de solidarité et de chaleur humaine que toi, un mulet dit de « bas- étage » tu as portant si bien suscité !

Mario ,facteur de sympathie.
Mario ,facteur de sympathie.
Mario ,facteur de sympathie.
Mario ,facteur de sympathie.
Mario ,facteur de sympathie.
Mario ,facteur de sympathie.
Mario ,facteur de sympathie.
Mario ,facteur de sympathie.

Mario ,facteur de sympathie.

Un mulet sur une voie romaine creusée dans le rocher(dans le Vercor)

Un mulet sur une voie romaine creusée dans le rocher(dans le Vercor)

Sans compter les nombreux chemins de Saint Jacques de Compostelle : depuis Aix la Chapelle où la chapelle palatine de l’empereur nous a tant impressionnée pendant que tu reniflais de loin un gros goret , le Mont Saint Michel et la sauvage traversée de la baie,la Normandie et la visite de Bayeux, le Puy en Velay que nous avons contourné, Vézelay que nous avons gravi deux fois, Navarrenx ou tu as plié les genoux en glissant sur le rocher, Saint Jean Pied de port et la rencontre avec le bon vieux Bernard…dans un sens puis dans l’autre…

Entre Bayeux et Caen:une belle aventure!
Entre Bayeux et Caen:une belle aventure!

Entre Bayeux et Caen:une belle aventure!

un mulet fait aussi  la loire à vélo
le long de la Loire,aussi!

Je sais que tu n’as pas dédaigné te promener aussi dans les vignobles Tourangeaux, Médocains, des pays de Loire, du Libournais, d’Alsace ou du Sancerrois où nous le savons tu as également apprécié le fameux crottin de Chavignol, mondialement connu !!!

Le chemin de stévenson par un mulet
Mario n'a pas loupé cet itineraire là

Et tu me réclames chaque année de refaire le chemin de Stevenson ! je te le redis, il y a trop de monde : c’est bien jolie les Cévennes, mais nous laissons donc cela aux groupes de marcheurs retraités avides d’aventures surprenantes !!! Je te le redis ,nous poursuivrons nos marches annuelles sur le sentier des maîtres sonneurs cher à La bonne dame de Nohant :Là ,nous sommes en pays connu, dans le Boischaut et le Bourbonnais ,fourmillant de lieux paisibles et verdoyants et de chemins bien ajustés à notre équipage :De plus ,nous avons la chance d’être à chaque fois en charmante compagnie. Alors ? Que veux-tu de plus ? Rencontrer des grands noirs ou des bourbonnais ?

entre la montagne et la plaine :jour de fête!
entre la montagne et la plaine :jour de fête!
entre la montagne et la plaine :jour de fête!
entre la montagne et la plaine :jour de fête!
entre la montagne et la plaine :jour de fête!
entre la montagne et la plaine :jour de fête!
entre la montagne et la plaine :jour de fête!
entre la montagne et la plaine :jour de fête!
entre la montagne et la plaine :jour de fête!
entre la montagne et la plaine :jour de fête!
entre la montagne et la plaine :jour de fête!
entre la montagne et la plaine :jour de fête!

entre la montagne et la plaine :jour de fête!

la route des mulet
la légende devient réalité

 

Ah oui ! C’est vrai, il y a la route des mulets. Je t’en ai parlé une fois et tu piaffes déjà, alors que ce chemin muletier est seulement en train de se reconstruire entre Melle, la Vendée et les confins du pays pour rejoindre l’Italie. On va s’y atteler !mais il nous faut du temps pour reprendre le collier. J’y pense, j’y pense, tout du moins pour un tronçon…

ombre du mulet
oui,a bien travaillé,moué!

En se retournant, je me dis que tu as bien œuvré durant toutes ces années, et comme me le disait un jeune autiste pensionnaire en institut médicalisé en 1968 au château de Gillevoisin dans l’Essonne : « A bien travaillé moué, monsieur Povin, a bien content, oui bien content ! »

la roulade du mulet après l'effort.
j'en rigole à me tordre!

Comme quoi ! Il n’y a pas que les hommes politiques qui sont satisfaits d’eux même !

un muletier parle à l'oreille d'un mulet!
lui parler doucement à l'oreille...

 

Mon cher Mario, je termine cette lettre que je ne peux encore te traduire, mais je ne manquerai pas de te la souffler dans le creux de l’oreille lorsque nous repartirons pour un nouveau voyage.

Viens! il est temps de partir!

En attendant,profite bien de ces moments de « carence »cumulés, savoure cette longue pause dans la quiétude de ton pré de Basfer en compagnie de ta copine Daisy, car tu ne sais pas encore très bien ce qui t’attend. Moi non plus d’ailleurs !

un mulet solitaire
"buvons encore,une dernière fois,à l'amitié ,l'amour ,la joie..."

Avec ma reconnaissance muletière.

                                               Jean du pré de Basfer en octobre 2017

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BYP BYP 22/10/2017 23:48

Ysangrin et Goupil , Beaucent le sanglier , le coq Chanteclair , ....et tous les compères du Roman de Renard peuvent dès maintenant se procurer les aventures de Mario : ils devraient prendre beaucoup de plaisir dans la description des lieux traversés ,des aventures survenues , des relations entre le maître et son compagnon de marche ...
Vivement la prochaine saison , comme on dit en télé ...!!!!!
BYP BYP