Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par randomulet

Omaha Beach

 

En Normandie, restons baché.Cela faisait belle lurette que Mario le mulet, de la race des mules poitevines, m’invitait à nous rendre en Normandie, plus exactement dans le Calvados, cette partie de la France située à l’est du Cotentin. Peut-être rêvait-il de rencontrer une petite ânesse grise du Cotentin ?

Nous avons ainsi pu découvrir les plages du Débarquement et le pays du Bessin avec en son centre la belle ville de Bayeux.

La Normandie vers Port-en-BessinTout a commencé à la fin de la 36e semaine de cette année 2016. Après un court voyage en van rouge, Mario fait halte à la ferme de Pierrepont, à Amblie, afin de reprendre des forces avant d’entreprendre ce voyage sur les traces de Guillaume le Conquérant.

le long de la côte.

le long de la côte.

Cette première étape gourmande en kilomètres va nous transporter à Longues-sur-Mer, en passant par Courseulles-sur-Mer, Ver-sur-Mer, Asnelles, Arromanches. 

Des privilèges des gens d’en haut !

A Colombiers-sur-Seulles
A Colombiers-sur-Seulles
A Colombiers-sur-Seulles

A Colombiers-sur-Seulles

À Colombiers-sur-Seulles, joli village bien restauré, j’ai fait connaissance avec un ancien privilège de la féodalité : le « droit de la banalité » qui existait au Moyen Âge et qui était l’apanage des seuls seigneurs. Cela m’a beaucoup intéressé et je ne doute pas qu’il en soit de même pour toi, lecteur contemplatif. Ainsi, le seigneur met à la disposition des paysans certaines installations, comme le moulin, le four, le pressoir, ou des animaux reproducteurs, tels qu’un étalon, un taureau, un verrat. Les habitants de la seigneurie ont alors l’obligation d’utiliser l’installation ou le reproducteur en s’acquittant bien sûr d’une redevance. Ces privilèges ont été abolis en 1789. De nos jours, je ne suis pas certain que de nouveaux privilèges ne se soient pas installés dans nos contrées !

c'est aussi un privilège que de n'être pont dérangé!

c'est aussi un privilège que de n'être pont dérangé!

le chateau de CreuillyÀ Creuilly, la visite du château vaut le détour. À la terrasse de la pizzeria, je contemple la très jeune maman obèse, bardée de tatouages bariolés qui lardent ses bras, son cou et sa sous-gorge. Le petit enfant pleure et la maman boit de grandes pintes de bière. Le temps s’écoule ainsi alors que des enfants jouent à la guerre avec un fusil en plastique orange. Le bruit des pétards ne dérange personne et nous passons notre chemin en évitant les balles imaginaires qui sifflent entre nos grandes et petites oreilles.

La batterie de Longues -sur-Mer
La batterie de Longues -sur-Mer
La batterie de Longues -sur-Mer
La batterie de Longues -sur-Mer
La batterie de Longues -sur-Mer
La batterie de Longues -sur-Mer
La batterie de Longues -sur-Mer

La batterie de Longues -sur-Mer

Ce samedi, Claire et Sébastien nous accueillent avec une grande convivialité et je découvre l’excellent pommeau de la ferme de la Félicité, près du lieu-dit le Chaos. Merveilleux moment où la chaleur de l’accueil me donne du baume au cœur. J’apprends aussi que le grand-père de Sébastien fut maire de Longues- sur-Mer après la dernière guerre et que c’est lui qui s’est opposé à la braderie et à la vente aux ferrailleurs des canons de la Batterie. C’est ainsi que ces blockhaus et leur armement ont pu être conservés. Ce site a d’ailleurs servi lors du tournage du film Le Jour le plus long.

un bon mulet ,ma foi!Mule ou mulet ?

sans vraiment m'y connaitre ,j'opte pour un mulet.Mario est tout excité lorsque je lui raconte le début du film : un soldat allemand chevauche une mule chargée de bidons de lait pour alimenter la garnison. Il avance en bringuebalant. Il fait beau et l’océan est calme. Le tintamarre des bidons vient interrompre le silence et le vieux soldat débonnaire ne se doute pas de la tourmente future. Une seule inconnue interroge pourtant Mario le mulet : est-ce une mule ou un mulet qui supporte une telle charge ?(à la réflexion, je penche plutôt pour un mulet...)

Nous irons ensuite chez Stella notre bonne étoile de l’ancien pressoir. Là aussi, l’accueil est fort sympathique. Mario bénéficie d’un grand pré dans le terrain de foot

paisible

et il présente durant tout ce voyage un caractère à faire honte au plus doux des agneaux : affectueux, gentil, vaillant  et même très attentionné avec les publics rencontrés.

A Port-en-Bessin ,une magnifique dentelle de coquilles St Jacques

A port-en-Bessin,dentelle de coquilles St Jacques.

De l’hospitalité pour le voyageur

l'hospitalité

Durant toute cette randonnée inscrite sous les couleurs de L’étoile de Martin, association qui œuvre pour soutenir la recherche sur les cancers de l’enfant, l’ensemble de nos hôtes m’ont offert l’hospitalité, ce dont je les remercie vivement. Dire ici et là que le cancer touche aussi les enfants est primordial, afin de sensibiliser les personnes rencontrées à cette triste maladie. Beaucoup de gens ignorent que ce mal atteint également les enfants, et lorsque grâce à Mario la discussion s’engage, c’est souvent pour s’interroger sur le pourquoi de cette maladie. Ce n’est pas le tabac ? Ce n’est pas la malbouffe ? Sont-ce les produits phytosanitaires ? Est-ce l’hygiène de vie ? Est-ce l’environnement ? Et la génétique ? Quel facteur véhicule tout cela ? Les chercheurs s’activent avec leurs maigres moyens. Pourtant, des progrès existent et beaucoup d’enfants obtiennent une guérison, avec parfois des séquelles dues aux traitements. L’espoir des familles est conforté par des traitements personnalisés et la médecine progresse grâce, il faut bien le dire, à des actions comme celles qui sont relayées par L’étoile de Martin. Mais il reste encore beaucoup à faire…

Alors que le mulet broute chez Claire et Sébastien,belle visite de l'abbaye Ste-Marie.quelques vestiges du choeur,du transept.
Alors que le mulet broute chez Claire et Sébastien,belle visite de l'abbaye Ste-Marie.quelques vestiges du choeur,du transept.
Alors que le mulet broute chez Claire et Sébastien,belle visite de l'abbaye Ste-Marie.quelques vestiges du choeur,du transept.
Alors que le mulet broute chez Claire et Sébastien,belle visite de l'abbaye Ste-Marie.quelques vestiges du choeur,du transept.
Alors que le mulet broute chez Claire et Sébastien,belle visite de l'abbaye Ste-Marie.quelques vestiges du choeur,du transept.
Alors que le mulet broute chez Claire et Sébastien,belle visite de l'abbaye Ste-Marie.quelques vestiges du choeur,du transept.

Alors que le mulet broute chez Claire et Sébastien,belle visite de l'abbaye Ste-Marie.quelques vestiges du choeur,du transept.

Une histoire de lacets

apparemment un bon chemin,bien droit ,sans lacet.

apparemment un bon chemin,bien droit ,sans lacet.

Durant cette promenade normande, j’ai rencontré bien des gens de grande qualité, mais j’ai aussi vécu de drôles de situations, parfois cocasses. Je cheminais tranquillement sur un chemin rocailleux, le mulet à mon côté, lorsque derrière moi une jeune et ravissante randonneuse me rattrapait, marchant d’un bon pas. D’une manière un peu présomptueuse, comme celle de la belle-mère de mon ami Jean-Jacques qui refusait en l’an 1980 de se faire doubler par un passant sur le trottoir du boulevard Victor à Paris, je pressais le pas. Tout comme la belle-mère qui trébucha et tomba sur le macadam, la jeune et ravissante randonneuse s’écrasa de tout son long à côté de moi, alors qu’elle me dépassait. La jeune et ravissante randonneuse saignait de toutes parts, du coude, des mains, des jambes et du genou et je lui proposais de la soigner avec ma trousse de secours avant qu’elle reparte faire un bout de chemin avec nous. Que s’était-il passé ? Qui pouvait l’avoir ainsi troublée ou heurtée ? L’équipage muletier ? Le mulet lui-même ? Une racine ou une pierre mal placée. La réponse à ce manquement évident d’équilibre me fut donnée par la victime de l’accident elle-même. Les boucles trop longues de ses lacets de la chaussure droite sont venues à cet instant précis se fixer aux crochets de la chaussure gauche, immobilisant ainsi brusquement les deux pieds et entraînant la chute en avant. J’avoue que ce type d’accident est rarissime, mais, je le sais maintenant, peut survenir lors d’un dépassement furtif et résolu. Le flottement du lacet de la chaussure droite cherchant subrepticement à s’agripper aux crochets de la chaussure gauche n’est-il pas un signe d’intérêt majeur d’un lacet pour un alter ego ? Une insatisfaction notoire de son sort ? Une attirance vers son alter ego ? Faudra-t-il réglementer le laçage des chaussures ? Privilégier le double nœud ? Légiférer sur le bien-vivre ensemble de la paire de lacets qui, je vous le rappelle, est encore de nos jours vendue par couple. Combien de temps faudra-t-il encore attendre pour que le lacet se vende enfin à l’unité ? Un décret avec une circulaire d’application nous donneront-ils la faculté d’acheter un couple de lacets dépareillés ? Et surtout pourrons-nous librement les marier ensemble sur les mêmes pieds ? Que de questions me turlupinent ainsi depuis cet événement ? Maintenant, je prends bien soin de ne point laisser vagabonder les lacets de mes chaussures d’un pied à l’autre, ne souhaitant pas être la risée de mon mulet qui sait si bien se moquer de moi dans des moments similaires.

un chemin en queue de poisson. Je ne chicane pas.

un chemin en queue de poisson. Je ne chicane pas.

Un mulet terrien en queue de poisson !

Il arrive parfois que des chemins pourtant bien accueillants se terminent en queue de poisson. Ainsi le GR 223 du Pays Tour du Bessin, à l’approche de la Fontaine sur les hauteurs du lieu-dit Les Moulins, face au monument élevé en mémoire des soldats américains tombés le 6 juin 1944, par une étroite chicane ne laissant passer qu’un promeneur. Pas question d’y glisser un vélo, une poussette et encore moins un mulet bâté. Il faut donc rebrousser chemin et passer par la Révolution et Le Cavey, par un chemin très enroché en bord de mer. C’est toujours un peu contrariant de perdre ainsi du temps en doublant les distances, mais c’est parfois ainsi lorsqu’on voyage en compagnie de Mario le mulet : son envergure supérieure à 1 mètre ne lui permettant pas de se faufiler dans les accès un peu resserrés. Les mésaventures de ce type sont nombreuses et ceux qui m’ont accompagné lors de précédents voyages en Catalogne ou à Aix-la-Chapelle, par exemple, s’en souviennent encore.

pester,revenir,aller,suivre, se tromper,ruminer, pour enfin arriver:heureux
pester,revenir,aller,suivre, se tromper,ruminer, pour enfin arriver:heureuxpester,revenir,aller,suivre, se tromper,ruminer, pour enfin arriver:heureux

pester,revenir,aller,suivre, se tromper,ruminer, pour enfin arriver:heureux

On attache bien les mulets !

recueillement
recueillement
recueillement
recueillement
recueillement
recueillement

recueillement

Le cimetière américain de Normandie surplombant la plage d’Omaha rassemble les tombes de  plus de 9 000 soldats tombés durant la bataille de Normandie. J’ai accroché Mario à la grille de clôture à  l’extérieur du site et j’ai cherché un responsable pour lui demander s’il existait un lieu pour attacher les animaux pendant que leurs maîtres viennent se recueillir. Avisant un gradé, j’ai exposé ma requête sans pouvoir recevoir une réponse. « C’est bien la première fois que l’on me pose une telle question pour attacher un mulet ? », me dit-il. Puis avec son talkie-walkie, il informa tous les gardes et personnels du cimetière qu’un homme cherchait un endroit pour attacher son mulet. Aussitôt, de nombreuses petites voitures électriques convergeaient vers moi et plusieurs surveillants m’observaient de très près ne me quittant pas des yeux.

Durant ma visite très expresse, Mario attaché à la grille extérieure du cimetière resta imperturbable et placide, surveillé par un brave monsieur qui ne pouvait lui aussi visiter l’endroit avec son petit chien-chien pendant que son épouse arpentait les allées.

« Je gère, je gère… la situation… »

La même situation se produisit presque exactement à la pointe du Hoc. Prise d’assaut le 6 juin 1944 par le 2e bataillon du colonel Rudder, cette place forte située à 30 mètres au-dessus de la mer constituait un point stratégique des fortifications allemandes sur la côte normande. Ce lieu est aujourd’hui très fréquenté.

du haut ,du bas de la falaise.
du haut ,du bas de la falaise.
du haut ,du bas de la falaise.
du haut ,du bas de la falaise.
du haut ,du bas de la falaise.
du haut ,du bas de la falaise.

du haut ,du bas de la falaise.

Venant de l’est par ce qui reste du  chemin des douaniers, ayant parcouru plusieurs kilomètres dans les chaumes, les buissons, les garrigues, les sentiers défoncés et les dunes, nous entrons sans nous en apercevoir par un chemin mal entretenu en plein centre de ce site très protégé. Notre présence dans ce lieu de recueillement étonne, et immédiatement les gardes de la sécurité nous interpellent en nous demandant ce que nous faisons là, comment nous sommes arrivés là ? C’est la panique, et pour ne pas envenimer une situation qui de seconde en seconde tend à se compliquer, je confesse mon erreur et décide de sortir rapidement de ce lieu sacré. Encore une fois les talkies-walkies crépitent et je vois converger vers le mulet plusieurs uniformes moins rassurés que moi, tant la situation est unique : « Ok, ok… je gère, je gère la situation… tout va bien… non, inutile de demander des renforts… le monsieur et son âne (sic) s’en vont. » Jusqu’au bout de l’immense parking, les vigiles se sont assurés de mon départ effectif.

C’est en partie pour ne pas rester sur cette déception que j’ai décidé, après un grand détour, de descendre sur la plage afin de pouvoir véritablement contempler la pointe du Hoc depuis un point de vue interdit aux touristes, mais véritablement plus attrayant. Le mulet fit une fois de plus des prouesses d’habileté et je pense maintenant le comparer à une chèvre tant son agilité me surprit à travers de multiples embûches.

les plages de galets,de sable et de...
les plages de galets,de sable et de... les plages de galets,de sable et de...

les plages de galets,de sable et de...

du sable et des rochers glissantsdu sable et des rochers glissants
du sable et des rochers glissantsdu sable et des rochers glissants

du sable et des rochers glissants

Quelle belle promenade entre Colleville et Vierville sur la plage d’Omaha ! Le mulet marche sur le sable, puis dans les baïnes, puis encore sur les rochers couverts d’algues gluantes. Il trace son chemin au milieu des blocs et je crains qu’en glissant sur ces écueils visqueux il ne se rompe les os. Malgré la difficulté il avance stoïquement, mais se presse tout de même de rejoindre le sable dur proche de l’eau. Au loin, il reste encore les vestiges des embarcations et des caissons coulés par les Américains pour construire le port artificiel. Le spectacle est grandiose : il fait beau, la mer est plate et ici ou là sur la grande plage quelques familles se promènent ou jouent à la balle avec les enfants. Cette longue promenade entre la mer et les dunes, en bonne compagnie, est extrêmement émouvante, et je hume avec délectation ce moment unique.

une longue promenade sur la plageune longue promenade sur la plage
une longue promenade sur la plageune longue promenade sur la plage

une longue promenade sur la plage

Miscantus, qui es-tu ?

La campagne du Bessin est parsemée de pommiers, mais également de champs de lin. Cette plante est arrachée et non pas coupée, puis proprement couchée sur le sol en attendant que la pluie la détrempe et la noircisse. Puis le lin est soigneusement ramassé, en général par des sociétés spécialisées, puis transporté en Belgique pour y subir un traitement adéquat. Il existe aussi un certain nombre de champs abritant une autre plante, haute sur pied ressemblant à un bambou/maïs/canne à sucre qui m’a intrigué : c’est le Miscantus ou tout simplement l’herbe à éléphant que l’on récolte pour le fourrage mais surtout pour le paillage dans les étables. Mario en est friant !

musées,souvenirs militaires et chambres d'hôtes se succèdent
musées,souvenirs militaires et chambres d'hôtes se succèdent
musées,souvenirs militaires et chambres d'hôtes se succèdent
musées,souvenirs militaires et chambres d'hôtes se succèdent
musées,souvenirs militaires et chambres d'hôtes se succèdent
musées,souvenirs militaires et chambres d'hôtes se succèdent
musées,souvenirs militaires et chambres d'hôtes se succèdent

musées,souvenirs militaires et chambres d'hôtes se succèdent

La région est bourrée de chambres d’hôtes et comme à Lourdes, les musées, les boutiques commémoratives sont nombreux et savent attirer le touriste par une publicité arrogante. Toutes les villes sont dotées d’un musée et les drapeaux des pays alliés pavoisent la moindre bâtisse : il est vrai que les dates des grandes commémorations de la Libération de juin 1944 ne sont pas si éloignées de notre séjour sur cette côte.

La Joie-Saint-Benoît

Bayeux,sa cathédrale ,la ville et ses charmantes rues.
Bayeux,sa cathédrale ,la ville et ses charmantes rues.
Bayeux,sa cathédrale ,la ville et ses charmantes rues.
Bayeux,sa cathédrale ,la ville et ses charmantes rues.
Bayeux,sa cathédrale ,la ville et ses charmantes rues.
Bayeux,sa cathédrale ,la ville et ses charmantes rues.
Bayeux,sa cathédrale ,la ville et ses charmantes rues.
Bayeux,sa cathédrale ,la ville et ses charmantes rues.
Bayeux,sa cathédrale ,la ville et ses charmantes rues.
Bayeux,sa cathédrale ,la ville et ses charmantes rues.
Bayeux,sa cathédrale ,la ville et ses charmantes rues.
Bayeux,sa cathédrale ,la ville et ses charmantes rues.

Bayeux,sa cathédrale ,la ville et ses charmantes rues.

La Joie-Saint-Benoît est le nom de l’hôtellerie de l’abbaye Sainte-Trinité située en plein cœur de Bayeux. Tenue par des moniales bénédictines, ce havre de paix reçoit pèlerins ou touristes avec un accueil d’une grande qualité, sans obligation d’assister aux offices. Pourtant, encouragé par cette sérénité ambiante j’ai poussé la porte de la chapelle au moment des complies et j’ai eu un moment de grâce en participant au salvé Régina. Pendant ce temps, Mario faisait le beau au centre équestre de Bayeux, permettant ainsi une visite libre de la ville, du musée du baron Gérard, de la magnifique cathédrale et surtout de la tapisserie plus connue sous le nom de la tapisserie de la reine Mathilde. Cette broderie du XIe siècle, longue de 70 mètres, retrace l’histoire de la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant : merveilleuse fresque que l’on admire à petits pas, à la queue leu leu, dans la pénombre du musée pour notre plus grand bonheur.

À l’abbaye, les sœurs attentionnées se sont montrées très généreuses et ont fait, elles aussi, don de l’hébergement.

Que de souvenirs !

Le QG de Montgomery et son point de vue sur la campagne NormandeLe QG de Montgomery et son point de vue sur la campagne Normande
Le QG de Montgomery et son point de vue sur la campagne Normande

Le QG de Montgomery et son point de vue sur la campagne Normande

La longue marche vers Fumichon, halte perdue au milieu de nulle part, nous fait traverser le pays des anciennes mines de charbon de Molay-Littry, mais aussi nous fait découvrir en haut d’un mamelon surplombant la campagne le QG de Montgomery durant l’offensive de l’armée britannique. De même, en prenant bien soin d’attacher Mario derrière les services techniques du cimetière allemand, afin d’avoir le temps de se recueillir sur les tombes des 21 000 très jeunes soldats tués durant cette bataille, on peut saisir l’immensité et la dureté des combats. Plus près de la côte, une stèle rappelle au passant qu’un terrain d’aviation construit par les Alliés en quarante-huit heures occupait cette grande plaine de plusieurs centaines d’hectares. Ici, tout est souvenirs de cette grande épopée pour libérer la France du joug nazi. On marche ainsi de village en village en côtoyant les vestiges de cette grande bataille : chars d’assaut, engins militaires, constructions semi-enterrées, magasins de souvenirs, monuments de mémoire…

impressionnant cimetière militaire Allemand
impressionnant cimetière militaire Allemand

impressionnant cimetière militaire Allemand

terre de combat
terre de combat
terre de combat
terre de combat
terre de combat
terre de combat
terre de combat
terre de combat
terre de combat
terre de combat
terre de combat
terre de combat
terre de combat
terre de combat
terre de combat

terre de combat

Le café Gondré,Pégasus Bridge, Lord Lovat, Ouistreham et son casino,le commandant Kieffer:des sites chargés d'histoire,des hommes légendaires!
Le café Gondré,Pégasus Bridge, Lord Lovat, Ouistreham et son casino,le commandant Kieffer:des sites chargés d'histoire,des hommes légendaires!
Le café Gondré,Pégasus Bridge, Lord Lovat, Ouistreham et son casino,le commandant Kieffer:des sites chargés d'histoire,des hommes légendaires!
Le café Gondré,Pégasus Bridge, Lord Lovat, Ouistreham et son casino,le commandant Kieffer:des sites chargés d'histoire,des hommes légendaires!
Le café Gondré,Pégasus Bridge, Lord Lovat, Ouistreham et son casino,le commandant Kieffer:des sites chargés d'histoire,des hommes légendaires!
Le café Gondré,Pégasus Bridge, Lord Lovat, Ouistreham et son casino,le commandant Kieffer:des sites chargés d'histoire,des hommes légendaires!
Le café Gondré,Pégasus Bridge, Lord Lovat, Ouistreham et son casino,le commandant Kieffer:des sites chargés d'histoire,des hommes légendaires!
Le café Gondré,Pégasus Bridge, Lord Lovat, Ouistreham et son casino,le commandant Kieffer:des sites chargés d'histoire,des hommes légendaires!

Le café Gondré,Pégasus Bridge, Lord Lovat, Ouistreham et son casino,le commandant Kieffer:des sites chargés d'histoire,des hommes légendaires!

Ce voyage en pays Bessin fut, comme à l’accoutumée, fort riche en rencontres. Même les plus furtives sont gravées dans ma mémoire. Il en est ainsi de ces touristes anglais ou américains qui spontanément viennent mettre une pièce dans la tirelire portée par Mario pour L’étoile de Martin. Ce fut un beau voyage, oui, vraiment, un beau voyage !

en visite au mémorial de Caen,sans Mario bien sûr! "The kiss" symbolise la fin de la guerre.
en visite au mémorial de Caen,sans Mario bien sûr! "The kiss" symbolise la fin de la guerre.

en visite au mémorial de Caen,sans Mario bien sûr! "The kiss" symbolise la fin de la guerre.

                                                 Jean, en septembre 2016.

Commenter cet article

Chantal 04/12/2016 18:51

Super ! Beau texte, belles photos. Et surtout, quel style !
Merci pour ce récit.
Chantal

Fabrice 04/12/2016 13:05

Quel poème ce débat sur les lacets ! à bientôt en 2017. Fabrice

anne 27/11/2016 19:09

très beau récit ,vivant , tu nous fais partager merveilleusement ces beaux moments.
il ne manque rien ,ou presque rien !!
merci Jean.
Anne.

Baron 27/11/2016 18:07

C'est toujours un plaisir de suivre les pérégrinations de Mario, et son accompagnateur
Merci pour ces images qui parlent, qui touchent tant elles sont empreintes d'motions, parce que chargées d'histoire...
amicalement
sylvia

BYP 27/11/2016 11:23

" Humer avec délectation le moment unique " .....Mais ils furent multiples !!! comme ce moment de grâce du Salvé Régina à l'abbaye Sainte Trinité de Bayeux !!!
Le lecteur se délecte , avec , cerise sur le gâteau , de belles photos , insolites , de ces sites où l'histoire s'écrit avec un grand H !!!!
Bravo à tous les deux
BYP BYP