Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par randomulet

La Dordogne
La Dordogne

RANDO sur les bords de Dordogne

Cette rando là fût mûrement préparée depuis de long mois par Bernard, le muletier adjoint et régional de ce circuit consacré à lutter contre les cancers de l’enfant. Cette randonnée de huit jours et quelques 170 km nous a fait découvrir mille facettes de ce pays de cocagne, entre les vignes de Fronsac, du Libournais, de St Emilion, de Montagne, de Pomerol, de Castillon, d’entre-deux-mers, de Puisseguin, de Lussac. Que des noms qui font rêver les bons amateurs de vins fins comme l’on disait au début du dernier siècle !

Un muletier adjoint bien au fait de cette marche.
Un muletier adjoint bien au fait de cette marche.
Un muletier adjoint bien au fait de cette marche.

Un muletier adjoint bien au fait de cette marche.

LES DIAMANTS DU MULET

Et puis, nous avons découvert au pas de la mule de merveilleux paysages semi vallonnés plantés de belles demeures.

87 ans et une fin d'activité pour Mr Léon
87 ans et une fin d'activité pour Mr Léon

Mais bien sûr, ce que nous retiendrons en majesté, ce sont les gens : ceux du terroir, ceux qui en vivent, et ceux qui respirent avec bonheur cet air de Dordogne.

 

Fabian, le maître d’école de Saint Germain de la Rivière, avait bien fait les choses : toute sa classe était très instruite sur les raisons de cette grande marche et prête pour le départ : les enfants, leurs parents, et quelques bénévoles, soit plus de cinquante personnes nous accompagnent pendant 18 km jusqu’à Libourne.

avant le départ,fabian(à droite en fluo)rassemble son monde!

avant le départ,fabian(à droite en fluo)rassemble son monde!

 

Fabian, le maître d’école de Saint Germain de la Rivière, avait bien fait les choses : toute sa classe était très instruite sur les raisons de cette grande marche et prête pour le départ : les enfants, leurs parents, et quelques bénévoles, soit plus de cinquante personnes nous accompagnent pendant 18 km jusqu’à Libourne.

 

Au château Pecresse, TV7 a réalisé un beau reportage diffusé le jour même à 18h30. Les gosses étaient ravis de cette visite.

Durant cette journée du 16 juin les gros orages et les éclairs n’ont fait peur à personne.

Arrêt à la maison de retraite de Fronsac, et émouvante aubade des enfants pour une très ancienne directrice d’école maintenant résidente.

Les enfants nous ont donné une belle leçon d’amour.

LES DIAMANTS DU MULET
mess des officiers de la caserne Lamarque
mess des officiers de la caserne Lamarque

A la fin du parcours, réception par la mairie de Libourne à la caserne Lamarque.

Oui, vraiment une belle journée de marche contre les cancers de l’enfant chargée de sens et d’espoir.

Mario sous la grosse pluie à midi
Mario sous la grosse pluie à midi

Le lendemain, avec une petite équipe, nous partons sous la pluie vers Saint Emilion, en faisant une pause bienfaitrice vers midi au château Ripeau. Sous un déluge d’une pluie drue, Mario, bâché, attendra stoïque et résigné que le temps soit plus clément. C’est vraiment un bon mulet qui nous a bien souvent épaté !

info sur l'étoile de Martin.
info sur l'étoile de Martin.

Le 18 juin, c’est un groupe de 17 marcheurs dotés pour la plupart d’un tee-shirt « étoile de Martin » qui visitent Saint Emilion en compagnie de Mario le mulet et de sa tirelire : effet garanti.

Les touristes étrangers se montrent plus généreux que les autochtones tellement sollicités par les multiples officines appelant aux dons jours après jours.

Saint Emilion, classé au patrimoine mondial de l’Unesco vaut le détour. C’est vraiment une belle cité.

le cloître

le cloître

 

Hier soir, après avoir été reçu en grande pompe par la municipalité, nous avons accompagné le mulet pour qu’il prenne ses quartiers au château Soutard (enfin, dans le pré du château !). Puis nous avons très bien soupé à « l’envers du décor », chez François de Ligneris. Bonne adresse, à recommander !

Le midi : arrêt au château « grand Corbin » où nous étions attendus et très bien reçus !!!

Soutard;Le pré de Mario est derriere le château:d'ici on ne le voit pas! il faut se pencher pour le voir.
Soutard;Le pré de Mario est derriere le château:d'ici on ne le voit pas! il faut se pencher pour le voir.

Soutard;Le pré de Mario est derriere le château:d'ici on ne le voit pas! il faut se pencher pour le voir.

Christian à la découpe
Christian à la découpe

Puis sous un soleil enfin revenu, nous avons marché avec bonne humeur jusqu’à Montagne, où le Maire Pierre YERLES nous a reçus en grande gentillesse, puis Mario a rejoint son gîte au moulin du Caillou.

sous un ciel bien bas
sous un ciel bien bas

Quant aux marcheurs, ils partagent un cuissot de sanglier offert par Guignol, un copain de St Germain, et préparé à la mode provençale par notre ami Christian : un régal ! Comme quoi les marches même caritatives peuvent être « culturelles » !

Les sous récoltés par les enfants:DIX centimes par kilomètre parcouru!

Les sous récoltés par les enfants:DIX centimes par kilomètre parcouru!

 

A noter que les enfants de l’école de Montagne ont fait des dessins et récolté des sous pour que les « enfants malades puissent guérir ». De plus, c’est ici que va germer le projet d’un concert donné le samedi 19 novembre prochain à 20 heures au profit de l’étoile de Martin.

 

Ce matin, nous avons quitté Montagne, avec à nos côtés 10 marcheurs, et aujourd’hui il fait chaud avec un temps moyen sans pluie. Les paysages traversés sont splendides : ici tout est vigne et sent la prospérité.

tout est vigne
tout est vignetout est vigne

tout est vigne

 

Et puis nous nous sommes arrêtés dans un haut lieu de la guerre de cent ans : Castillon la Bataille. Oui, souvenez-vous : Castillon c’est la dernière bataille de cette guerre entre Anglais et Français. Et les anglais et leur chef John Talbot sont anéantis. Ce fût une belle victoire qui dit-on mit fin à cette longue guerre.

Castillon:la Bataille,la dordogne ,les vins.Castillon:la Bataille,la dordogne ,les vins.Castillon:la Bataille,la dordogne ,les vins.

Castillon:la Bataille,la dordogne ,les vins.

discours ,photos et petits fours
discours ,photos et petits fours
discours ,photos et petits fours
discours ,photos et petits fours
discours ,photos et petits fours
discours ,photos et petits fours

discours ,photos et petits fours

Réception en mairie par le maire, qui de plus nous offre l’hospitalité dans un gîte communal. Là, Raymond, un ami Castillonnais, nous apporte une généreuse entrecôte avec sarments de vigne : un régal.

Monsieur le Maire, un universitaire, dévoile un discours ajusté : il insiste sur la marche pour soutenir le recherche et se plait à décrire l’aspect symbolique, l’engagement de cette marche en précisant que l’association « étoile de martin » est très loin d’abuser de ses frais de fonctionnement qui ne s’élèvent qu’ 4 % de ses recettes, lesquelles sont exclusivement orientées vers les enfants malades. Puis comme la plupart des municipalités il conviendra d’une promesse de don

LES DIAMANTS DU MULET

Le lendemain 20 juin, nous « faisons » le marché : c’est-à-dire que pendant deux heures avec Mario la vedette nous arpentons ce lieu, nous faufilant entre chalands, étals et échoppes, pour faire connaître l’étoile de Martin et son combat contre les cancers de l’enfant. Parfois Mario doit baisser la tête pour passer sous les barnums, tentes ou parasols. Le clou du spectacle intervient lorsque Mario dépose son crottin dans une belle allée, mais c’est bien sûr le ramassage de ce dernier par Bernard, le muletier adjoint, qui va captiver la populace. Quelques sous tombent dans la tirelire, mais petit à petit le message passe et nous sommes heureux de partager ces moments avec des gens intéressés par notre équipage.

Le grand marché de Castillon la Bataille
Le grand marché de Castillon la Bataille
Le grand marché de Castillon la Bataille
Le grand marché de Castillon la Bataille
Le grand marché de Castillon la Bataille
Le grand marché de Castillon la Bataille

Le grand marché de Castillon la Bataille

Après ce dur exercice nous reprenons la route en direction de Saint Jean de Blagnac, en empruntant la rive gauche de la Dordogne, ou une fois encore nous admirons les magnifiques demeures. Et c’est là que nous sommes interpellés par un quidam ventru promenant son petit chien qui nous demande -« votre truc c’est du toc ? »

-« Vous marchez pour de vrai ?, ce n’est pas du faux? »

J’avais bien envie de lui répondre à la façon de l’humoriste J.M Bigard

-« Non, « co.ard » tu vois bien, le mulet est en carton-pâte, et nous autres, sommes des hologrammes en carton bouilli ! »

-« Non, non, non, oui, oui, oui, c’est une vraie marche avec de vrais bagages et de véritables marcheurs au long cours pour une vraie cause !!! »

Est-ce donc si difficile que ça de « faire vrai »après tout le faux semblant des émissions nunuches de téléréalité ! Mais c’est ainsi. « L’Etoile de Martin » ce n’est pas du bidon ! Nous sommes dans le concret, dans le réel.

tranquilité

tranquilité

 

Avec le beau temps revenu, nous sommes bien gaillards sur le chemin, en compagnie de Monsieur le vicaire Général de la contrée, qui a souhaité marcher une étape avec nous. Le midi, arrêt sur un banc de pierre pour partager notre casse-croûte. Rencontre avec Maître Jacques, Charpentier du devoir et du tour de France, qui nous indique un chemin bien sympathique pour rejoindre Saint Jean de Blagnac.

vraiment une très riche soirée.vraiment une très riche soirée.

vraiment une très riche soirée.

LE concert:  Sublime!
LE concert:  Sublime!

LE concert: Sublime!

 

Nous sommes attendus pour 17 heures au château Bonhoste sur les hauteurs de St Jean, et les derniers km sont ardus et transpirants. A notre grande surprise, une foule endimanchée nous fait une haie d’honneur à notre arrivée. Congratulations, félicitations, compliments : nous n’en revenons pas de tant d’attentions à notre égard. Nous avons juste le temps d’attacher Mario à un gros arbre, avant d’être introduit dans le premier salon du château où va se tenir un sublissime concert slave donné par le violoncelliste russe Sergueï  Sudzilovsky et son épouse Marina. Après une rapide présentation de l’association Etoile de Martin et de notre marche, les musiciens offrent aux nombreux mélomanes présents plusieurs œuvres de choix interprétées avec un brio exceptionnel, nous faisant vibrer et nous procurant d’intenses émotions. La recette de ce concert, ainsi que la vente de quelques pâtisseries rapportera 600 euros à l’association.

 

La soirée fût une fois de plus merveilleuse, mais éprouvante pour le corps, tant nos hôtes furent «accueillants». Pendant ce temps-là, Mario, dans un paddock bien vert, se donnait en spectacle en faisant roulades sur roulades pour la joie des enfants, mais aussi, il faut bien le dire, pour le plaisir des yeux des plus grands.

tous sont venus :pour voir Mario!
tous sont venus :pour voir Mario!
tous sont venus :pour voir Mario!
tous sont venus :pour voir Mario!

tous sont venus :pour voir Mario!

Pour rejoindre Créon, nous avons suivi l’ancienne voie de chemin de fer devenue voie verte. De loin, nous saluons l’ancienne abbaye de La Sauve. En arrivant, deux classes de petits nous attendaient à la gare. Ce fut la fête en apercevant Mario : tous les enfants voulaient le caresser.

Une petite fille, les yeux écarquillés, dit à sa maman : « regarde, il a des diamants aux pieds » !(en montrant les clous des fers).

Un autre petit bonhomme désigne le mulot …en montrant Mario !

Le mercredi 22 juin dernier, jour de notre périple en libournais, nous avons rendez-vous à l’école Delaunay, avec la classe de Mahé dès 9 heures. Et Mario, tel le petit joueur de fluteau, conduit les enfants au Marché de cette ancienne bastide. Spectacle étonnant que ce mulet précédant un cortège d’enfants piaillant à la queue leu leu, se faufilant une fois encore à travers les étals des marchands, pour poursuivre « le job »et inciter les gens du coin à participer à notre action.

C’est bien difficile de solliciter un badaud pour une juste cause qui ne le touche pas. Les hommes d’aujourd’hui ont davantage besoin de football et de télévision, et on me dit que la crise a réduit leur pouvoir d’achat donc le pouvoir de donner ! Tout cela est bien possible ! Et beaucoup de ces hommes et femmes se drapent derrière l’assistance de la République pour faire l’impasse sur une solidarité qu’ils jugent inconvenante car trop bien habitués à ce que l’Etat fasse pour eux.

"va revoir tes roses.Tu comprendras que la tienne est unique au monde..."st ex.
"va revoir tes roses.Tu comprendras que la tienne est unique au monde..."st ex.

Et la recherche dans tout ça ?

La recherche : c’est utile à demain. Demain, c’est loin, trop loin pour une société qui ne vit que pour consommer le veau gras. La médecine préventive, voire prédictive, n’intéresse encore que peu de gens, sauf ceux touchés par la maladie : c’est ainsi ! Tristes tropiques que notre monde en mutation.

Donc pour terminer ce périple, cette dernière journée entre vignes et rives de Dordogne fût chaude, très chaude, avec une température supérieure à 35 degrés centigrade. C’est vous dire si les plantigrades, femmes et hommes, ainsi que notre ongulé à sabot, ont souffert de cet épisode caniculaire, à tel point que le maire, Monsieur Gachet, et son adjoint Patrick, nous offrent sur la place de la prévôté des rafraîchissements bien salutaires.

 

Le soir, à Arveyres notre dernière soirée fut une fois de plus très instructive sur la connaissance des vins de cette région. Agnès et Serge ont bien fait les choses. Jugez vous-même : Lamproie à la bordelaise,  filet de bœuf en rôti cuit sur la braise de sarments. Le tout en dégustant un haut Marbuzet, et entre autres crus prestigieux du terroir : La  Fleur- Pétrus.

LES DIAMANTS DU MULET
LES DIAMANTS DU MULET

L’Etoile de Martin a brillé en juin en « Nouvelle aquitaine » pour que les enfants puissent espérer et grandir sans cancer.

Merci à tous ceux qui nous ont accompagnés, suivis, soutenus, encouragés, et aidés dans notre démarche.

rien que la vie!

rien que la vie!

Jean, muletier de grands chemins, en juin 2016.

Commenter cet article

BYP BYP 07/08/2016 17:15

Rando en effet très riche , en contacts , en émotion ,en plaisirs divers. ....
Ce fut un très bon cru : pour la cause , comme pour tous les participants . Et quelle belle région!!

FP 04/08/2016 10:58

Quand on connaît le muletier, cette belle générosité et ce courage ne sont pas feints. Bravo Jean et Mario on se sent bien petit devant vous.

Michèle 03/08/2016 14:43

Un bel engagement et de l'enthousiasme pour la défense d'une grande cause : celle des enfants malades ... Merci de nous faire vivre ces aventures. MM