Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par randomulet

                " SUPER  MARIO" LE MULET  Du pré de Basfer, en mai 2016
sur les grands chemins
sur les grands chemins

Cette newsletter a pris l’habitude de vous donner des nouvelles de Mario le mulet.

un pauvre mulet au milieu de nulle part
un pauvre mulet au milieu de nulle part

Tout comme les meilleurs châteaux du Bordelais, Mario fait partie des grands crus d’exception. C’est un animal rare. Pensez donc, on estime la production annuelle de ce type de mulets et de mules poitevines à une petite vingtaine. Autrefois, la production de mulets allait « bon train »tant pour la guerre, l’agriculture ou le portage.

oui, de grande taille.
oui, de grande taille.

C’est un animal hybride issu du croisement d’un âne et d’une jument, plus exactement entre le baudet du Poitou et la jument Trait Poitevin (dite mulassière).Cela donne effectivement des mules ou mulets exceptionnels et de grandes tailles. Ainsi Mario mesure 1,67m au garrot et pèse suivant les périodes de repos ou d’activité entre 650 et 700 kg.

Il y a peu de vrais animaux hybrides .Les plus connus : mulet, bardot, canard mulard et bien d’autres espèces qui ne servent à rien comme le zébrâne ! C’est dans les légendes ou la mythologie grecque que l’on retrouve le plus d’animaux hybrides. Parmi eux : les centaures, et autres chimères, gorgones, minotaures, sphinx …

y a vraiment pas photo
y a vraiment pas photoy a vraiment pas photoy a vraiment pas photo

y a vraiment pas photo

La lignée de cette micro-cuvée mulassière, si l’on peut dire, a été en partie élevée par mes soins, mais aussi avec, entre autres, l’aide nécessaire et appréciée d’une « psychothérapie mulassière» opportune et appropriée! Avec force et vigueur, mais aussi avec douceur et fermeté : Mario ne fait plus que rarement sa tête de mule ! Bien que… Bien que…En tout cas, je ne peux lui faire faire ce qu’il estime dangereux pour lui. Il faut donc souvent composer et négocier, mais ne vous y trompez pas, avec cet animal-là, point de démocratie déficiente : il aime et réclame l’ordre, le commandement et recherche en tout point la hiérarchie en la respectant toujours à condition que le dominant se montre juste dans ses demandes.

en haute montagne

en haute montagne

Elevé et issu d’un terroir privilégié où il fait bon vivre, cet animal jouit de toutes les supériorités que son origine permet : résistance, force, intelligence, élégance maladroite, frugalité, pugnacité. Cela lui assure l’équilibre parfait entre puissance et souplesse. L’atavisme de sa souche et la race de son géniteur se combinent dans une harmonie digne des plus fameux équidés, même s’il use parfois d’une moquerie inattendue.

                " SUPER  MARIO" LE MULET  Du pré de Basfer, en mai 2016
sur le "Stevenson":effort encore!
sur le "Stevenson":effort encore!

A propos de ses qualités, ne dit-on pas que « le mulet marche comme un cheval, qu’il tire comme un bœuf et qu’il mange comme un âne ! »

Dans les éboulis.Seulement,à moitié mort.
Dans les éboulis.Seulement,à moitié mort.
Dans les éboulis.Seulement,à moitié mort.
Dans les éboulis.Seulement,à moitié mort.
Dans les éboulis.Seulement,à moitié mort.

Dans les éboulis.Seulement,à moitié mort.

une bien belle promenade en perspective cavalière.
une bien belle promenade en perspective cavalière.

A propos de sa résistance, ne dit-on pas encore que « le mulet ne tombe malade que pour mourir ».Nous avons, Yolande, Bernard et moi vérifié cet adage lorsqu’en grande randonnée dans le Cantal, Mario a dévissé d’un étroit chemin muletier parsemé de rochers rongés par une neige molle. Grand moment de frayeur lorsqu’il est venu s’écraser 15 mètres plus bas dans un tumulte d’éboulis qui le recouvrirent à moitié. Immobile pendant près de 10 minutes nous l’avons cru mort. Mais d’un brusque bond, il se débarrassa des blocs de rochers venus atterrir sur lui et se mit debout, à notre grand soulagement. Rien de cassé, ni dedans ni dehors : ce ne fut pas le triste jour ! Nous étions soulagés : le « Mario » n’était ni malade, ni pressé de mourir !

                " SUPER  MARIO" LE MULET  Du pré de Basfer, en mai 2016

De la silhouette de la mule poitevine et donc aussi du mulet de même race, on peut dire qu’elle est plutôt dégingandée : haut sur pied, de grandes oreilles, une croupe biseautée, des genoux valgums aux postérieurs, une grosse tête et des yeux en amande bordés de poils de la couleur chocolat. Rien ne manque à cet animal pour attirer le regard du passant qui passe ! Parfois, il se fige avec un regard pénétrant l’horizon. Ce faux air d’intellectuel convaincu de sa supériorité lui va très bien. C’est à se demander s’il n’a pas un don de mimétisme vis-à-vis de quelques personnages rencontrés ici et là. Certains m’ont affirmé au contraire qu’il réfléchissait. Pour ma part, je pense qu’il fait semblant d’être le mulet intello qu’il rêve d’être ! Sacré Mario, une vraie fable…

un vrai pseudo intello!un vrai pseudo intello!
un vrai pseudo intello!un vrai pseudo intello!

un vrai pseudo intello!

un nez orangé:rusé ce Mario?comme un renard!
un nez orangé:rusé ce Mario?comme un renard!

C’est bien vrai que Mario a les jarrets clos à la manière des genoux de bœuf. Sa robe est noir pangaré avec ici et là 7 petites taches blanches. Avec l’âge et le port du bât quelques blancheurs des poils commencent à apparaître. Dès le mois de novembre les poils d’hiver donnent une toison fournie et dense et la couleur se transforme davantage en bai brun charbonné. La queue de Mario est plutôt noire et abondante à la différence de celle des ânes qui est comme une ficelle. Sa crinière que je laisse longue est épaisse. Autre particularité de ce cher Mario : il a ce qu’on appelle un « museau de renard »c’est-à-dire de couleur orangée.

pour ta peine ,je te tire la langue.
pour ta peine ,je te tire la langue.

Je ne sais pas quel est le cri du mulet .J’ai interrogé les plus grands linguistes français qui n’ont pas su répondre ou ne m’ont pas répondu. Pour ma part je remarque que Mario braille comme une corne de brume sans appuyer sur le hi « de Hihan » et hennit en douceur lorsqu’il réclame une faveur ou bien se réjouit de l’une de ses facéties ou de ses moqueries. Du reste, il m’arrive fréquemment mais en cachette de communiquer avec lui en utilisant les mêmes onomatopées, cris, gargouillis ou balbutiements grotesques. D’ailleurs, nous avons avec Mario bien d’autres modes d’expression relationnels que je vous livrerai volontiers s’il me le permet.

..et je me marre!!!

..et je me marre!!!

Jean, du pré de BASFER en mai 2016

A m'en tordre de rire et à me rouler par terre!
A m'en tordre de rire et à me rouler par terre!
A m'en tordre de rire et à me rouler par terre!
A m'en tordre de rire et à me rouler par terre!
A m'en tordre de rire et à me rouler par terre!
A m'en tordre de rire et à me rouler par terre!
A m'en tordre de rire et à me rouler par terre!
A m'en tordre de rire et à me rouler par terre!
A m'en tordre de rire et à me rouler par terre!
A m'en tordre de rire et à me rouler par terre!

A m'en tordre de rire et à me rouler par terre!

Commenter cet article

byp 27/05/2016 22:45

on se régale , toujours et encore !!!!!!! super , comme d'hab . BYP BYP

buffe françoise 25/05/2016 23:00

un plaisir comme toujours Mario est plein d'humour et de bonne humeur comme son maitre merci

Gérald 25/05/2016 18:36

Votre Mario me fait penser à mon Quito, lui aussi mulet de bât mais aussi monté et attelé. Je crois savoir que nous ne sommes pas bien loin l'un de l'autre, Quito et moi habitons Yvoy-le-Marron en Sologne, nous aimerions bien rencontrer Mario un de ces jours ! :)

Quito et Gérald

randomulet 27/05/2016 19:23

Gerald, Je pense bien que nous allons bientôt nous rencontrer .Très exactement Samedi prochain à Veigné.
Donc , bonne semaine et à très vite .
Jean

Monique Valentin 25/05/2016 17:21

Belle description de Mario, fort bien contée par son muletier.
Bises
Monique

Monique Valentin 25/05/2016 17:20

Belle description de Mario et fort bien contée par son muletier.
Bises
Monique